Les FinTech, ou l’art de la coopération

Les FinTech, ou l’art de la coopération

Publié le 31 mai 2018, dans la catégorie CNCIOB

Les FinTech sont nées pour permettre aux consommateurs et aux acteurs majeurs du secteur financier et bancaire de tirer tout le profit des nouvelles technologies en termes de qualité de service, d’agilité et de compétitivité. La capacité d’innovation des FinTech repose sur leur aptitude à la coopération, pour combiner les expertises et apporter le meilleur service à leurs clients.

Nouvelles technologies, intelligence artificielle, mobilité… : les FinTech mettent les dernières avancées technologiques au service de l’industrie de la finance et de la banque, pour leur permettre d’améliorer leur expérience client est de créer de la valeur. Mais comme bien souvent dans la nouvelle économie, l’esprit de coopération est tout aussi important que l’esprit de compétition pour développer les meilleures innovations.

Bel exemple de coopération réussi : celui d’Ambriva Partners et Napal Innovation, dans le domaine de la gestion du risque de change de devises et du pilotage de la trésorerie devises. Un domaine clé pour la compétitivité de nombreuses entreprises travaillant à l’international. Objectif d’Ambriva : délivrer avec le meilleur time to market, en janvier 2018, la première solution digitale de gestion des risques de change sur le marché des PME, Yseulis, déjà adoptée par Orange dans sa version grands comptes.

L’ambition d’Ambriva Partners est d’entrer dans l’écosystème des entreprises, grandes ou petites, pour leur apporter un service de pointe porté par des innovations fortes en matière de suivi des taux de change et d’optimisation des opérations. Cette FinTech a ainsi un positionnement clair de partenaire capable d’apporter un service inédit, dans une logique gagnant-gagnant avec ses clients.

Pour développer ce service, Ambriva s’est notamment appuyée sur Napal Innovation. En effet, pour une FinTech comme Ambriva, le travail de développement informatique est primordial, mais elle doit aussi travailler avec de nombreux prestataires pour se différencier des services bancaires traditionnels, qui sont très performants.

« Conseils en droit financier, consultants en marketing pour le positionnement, experts du webdesign orienté expérience utilisateur… : nous considérons nos fournisseurs comme de vrais partenaires, indispensables pour faire fructifier les plus de 300 000€ que nous avons investis en R&D, indique Sébastien Oum, Président & Fondateur de Ambriva Partners. Il faut trouver des partenaires pour qui travailler en mode Expérimentation n’est pas vécu comme déroutant, mais comme une opportunité de vivre une superbe expérience intellectuelle et, en cas de succès, d’obtenir de plus gros budgets, une récurrence des prestations, et de belles références. Dans ce sens, Napal a été une pièce maîtresse de notre développement. »   

 Spécialiste en big data, intelligence artificielle, sécurité et nouvelles technologies, Napal a fait preuve sur ce projet d’une réactivité et d’une implication qui ont fait la différence. Avec une tarification ajustée, pensée comme un investissement, qui a permis de libérer l’innovation.

« Nous accompagnons les projets de la phase Idée jusqu’a la phase production Go-to-Market, explique Thibaud Peverelli, CEO de Napal Innovation. Notre objectif est toujours de permettre à nos clients FinTech de se concentrer sur leur métier, sur l’essence de leur idée innovante, et de les accompagner en créant une couche d’abstraction autour de la complexité du processus IT & technologique. »

Cette forme de coopération est très fructueuse : Ambriva a porté l’innovation, tandis que Napal s’est chargé de l’ensemble des détails techniques d’implémentation. « De cette culture de l’innovation naît notre manière d’opérer, souligne Thibaud Peverelli : nous comprenons que l’innovation et la recherche de valeur ajoutée ne peuvent pas être figées dans un cahier des charges, et nous optons régulièrement pour une approche exploratoire dans le cadre de partenariats avec des entreprises qui souhaitent innover pour la transformation digitales de leur secteur. »

Dans le cas d’Yseulis, l’accompagnement à 360° de Napal a parfaitement fonctionné. À partie de l’idée d’Ambriva de créer une solution digitale pour automatiser la gestion des risque de change des entreprises, Napal Innovation a piloté les études de faisabilité et la mise en œuvre de la technologie adéquate. Résultat : la plateforme Yseulis apporte aujourd’hui une nouvelle expérience pleine d’agilité et d’efficacité pour faciliter la vie des collaborateurs et pour que le directeur financier reprenne le pouvoir face au IT.

Un bel exemple de coopération qui montre à quel point, en matière d’innovation, la qualité de l’écosystème créée par une FinTech autour d’elle est déterminante pour la réussite de son projet.

Vous avez dit FinTech ?

Selon un sondage récent de Harris Interactive pour le cabinet Deloitte, 83% des Français ne connaissent pas le terme FinTech. Ils utilisent pourtant régulièrement sans le savoir les services que créent ces startups. L’expression FinTech a en effet été créée à partir des termes « Finance » et « Technologie » pour désigner les entreprises innovantes qui utilisent la technologie pour repenser les services financiers et bancaires.

On peut distinguer plusieurs types de FinTech : en BtoC on compte les néobanques, les cagnottes en lignes, la gestion de finance personnelle, de patrimoine ou encore d’investissement automatisé ; en BtoB, des services de pointe sont créés notamment pour l’affacturage dématérialisé et la gestion automatisé des risques de change ; et en BtoBtoC, on compte bien sûr les plateformes de financement participatif.