Tribune de la CNCEF « L’Europe que nous voulons »

Tribune de la CNCEF « L’Europe que nous voulons »

Publié le 9 avril 2019, dans la catégorie CNCEF

A la CNCEF, l’Europe a toujours fait partie de notre identité et de notre histoire. En effet, notre Chambre devait voir le jour le 22 mars 1957, c’est-à-dire quelques jours avant la naissance de la Communauté économique européenne (CEE).

Depuis lors, nous n’avons cessé de nous inscrire dans le sillage et les valeurs des “Pères fondateurs” qui ont œuvré pour la prospérité économique du plus grand nombre. C’est d’ailleurs ce que nous faisons chaque jour dans nos activités : mettre la finance au service de l’économie réelle pour les particuliers et les professionnels.

L’Europe, c’est aussi les réglementations et directives qui influencent sans cesse nos métiers : DDA, PRIIPS, MIF 2…Ces dernières années ont prouvé à quel point nous étions impliqués pour vous permettre d’exercer dans un cadre sécurisé au service du consommateur final. Nous avons fait de ces évolutions contraignantes, une opportunité notamment par la formation et la valorisation du conseil.

Pour autant, nous sommes lucides et donc critiques lorsque l’exercice l’exige. C’est pour cela que depuis 2015, nous avons intensifié nos actions de relations publiques en direction des Parlementaires européens et remis un certain nombre de rapports en faveur de notre profession.

A la veille des élections européennes, nous avons donc logiquement pris la parole dans la presse pour évoquer “l’Europe que nous voulons”. Il ne s’agit pas là d’un “plaidoyer promo domo” pour tel ou tel parti ou organisation. La CNCEF a toujours veillé, dans son rôle de syndicat professionnel, à garder l’indépendance qui est la sienne.

Cependant, elle ne s’interdit pas, bien au contraire, de dialoguer, influencer, proposer des solutions aux pouvoirs publics ou de répondre aux consultations initiées par ces derniers. C’est ce que nous avons souhaité faire par la diffusion d’une tribune à la presse, appelant notamment à une harmonisation du secteur de l’intermédiation. Et plus largement, à une Europe favorable à la prospérité économique où la finance et ses métiers ont une véritable place en matière d’éducation financière et développement des entreprises et des pays membres. Bonne lecture.

Tribune L Europe que nous voulons