Accueil Actualités Le Groupe CNCEF propose d’indexer le PEL sur l’inflation

13 septembre 2022

Le Groupe CNCEF propose d’indexer le PEL sur l’inflation

Le Groupe CNCEF propose d’indexer le PEL sur l’inflation

Communiqué de presse
Paris, mardi 13 septembre 2022

Alors que le Ministre de l’Economie rencontrera les associations professionnelles du secteur de l’assurance et de la banque dans les prochains jours, le Groupe CNCEF prend position pour un Plan d’Epargne Logement indexé sur l’inflation. Une alternative face à la Cour des Comptes qui recommande sa suppression. Explications.

Indexer le Plan d’Epargne Logement sur l’inflation. Telle est la position du Groupe CNCEF après avoir pris connaissance du rapport de la Cour des Comptes. La Chambre propose en effet au ministre de l’Economie d’adopter une ligne plus souple pour éviter les litiges ou les renégociations fastidieuses entre les établissements financiers et leurs clients.

« Les PEL souscrits avant 2011 ont servi des rendements financiers plus avantageux que ceux ouverts après la réforme de 2016. Les plus récents proposent des conditions de détention plus complexes et une rémunération beaucoup moins avantageuse » explique Didier KLING, Président du Groupe CNCEF.

Dans son analyse, la Chambre estime que le PEL est devenu un produit d’épargne à long terme du fait de la conjoncture antérieure à la crise sanitaire. « Les années précédentes ont effectivement été marquées par une inflation très modérée voire faible, avec des taux d’intérêts très abordables pour contracter un crédit. D’où le fait que les épargnants n’ont pas pioché dans leur PEL. A l’heure où une remontée des taux directeurs de la Banque Centrale Européenne se profile, il serait dommage de supprimer le PEL » argumente le Président de la CNCEF.

C’est pour cette raison que la CNCEF privilégie plutôt l’hypothèse d’une indexation de ce produit d’épargne sur l’inflation. Cette proposition permettrait à la fois d’optimiser le coût à supporter pour l’Etat et les établissements financiers et le maintien du pouvoir d’achat des épargnants. Mais aussi de donner une nouvelle attractivité à ce produit réglementé.

Par ailleurs, le Groupe CNCEF rappelle que ce problème conjoncturel avec un produit d’épargne ne doit pas éluder le sujet de la réorientation de l’épargne vers l’économie réelle dans sa globalité.  « Corriger les conséquences d’un produit d’épargne en particulier ne sera pas suffisant pour stopper les effets des réflexes sécuritaires nés de la crise sanitaire » estime Didier KLING.

Enfin, le Président du Groupe CNCEF plaide pour une relance de l’immobilier de sorte à répondre aux besoins des primo-accédants et au marché du neuf. Notamment dans les grandes agglomérations où l’attractivité est forte. Mais aussi pour faire évoluer le parc face aux enjeux du vieillissement de la population. Enfin, le Groupe CNCEF recommande une transition énergétique du parc privé avec des conditions susceptibles de ne pas ralentir le marché.

Contact presse :

– Cyrille DARRIGADE –
Attaché de presse CNCEF – Tél. 06 20 17 40 41 cyrille.darrigade@gmail.com

A propos du groupe CNCEF :

1ère organisation professionnelle créée en 1957, le Groupe CNCEF, présidé par Didier KLING, regroupe tous les professionnels libéraux qui accompagnent leurs clients dans les domaines du patrimoine, de l’assurance, du crédit, de l’immobilier de placement et du développement de l’entreprise. 5 grandes missions guident son action : rassembler, accompagner, former, influencer, valoriser.


Pour plus d’informations, suivez-nous sur nos pages Facebook et Linkedin